Membre de la FEDE - Federation For Education in Europe
Menu
Alternance

Le contrat pro main dans la main

Le contrat de professionnalisation, en bref

Le contrat de professionnalisation est un contrat à durée déterminée ou indéterminée de type particulier. En effet, via ce dispositif, le jeune a le statut de stagiaire en formation et non d’étudiant en stage. Idéal pour des étudiants souhaitant s’orienter rapidement vers la vie active, ce contrat a pour objectif l’insertion professionnelle. Ainsi, le temps de présence de l’étudiant en entreprise est plus conséquent que dans le cadre de certains autres contrats (comme l’apprentissage par exemple).

Le choix de l’entreprise est primordial car elle doit être en adéquation avec la qualification recherchée. Cette typologie d’alternance confère de nombreux atouts aux étudiants :

  • Une formation théorique et pratique qualifiante
  • L’acquisition de compétences et d’un titre professionnel
  • L’obtention d’un diplôme d’état, BTS niveau BAC+2 - 120 ECTS*
  • La préparation d’un Bachelor Européen  BAC +3 – 180 ECTS*
  • Un statut de salarié
  • Une rémunération de 55% à 85% du SMIC (variable selon certaines conditions (âge, niveau de formation et de qualification))
  • Un tuteur expérimenté au sein de l’entreprise
  • Un véritable suivi de la part de l’organisme de formation

*ECTS : C’est un système de crédits européens. Celui-ci est basé sur la charge de travail à réaliser par l'étudiant et indique les objectifs du programme à atteindre. Les crédits se matérialisent par des connaissances et des compétences à acquérir.

L’alternance individualisée avec l’ETS

  Hervé Thizy, directeur de l’Ecole Tourangelle Supérieure, explique la position de l’ETS sur l’alternance, la plus-value de ce type d’études et sa vision de la formation en partenariat avec les étudiants.
L’ETS privilégie l’alternance. Pourquoi ?

"En effet, nous défendons et promulguons l’alternance. A mon sens, c’est la voie de l’excellence qui convient à un grand nombre de jeunes. Elle favorise la poursuite d’études pour tous les jeunes qui ne sont pas à l’aise  avec un système scolaire classique. Après deux ans en alternance, les jeunes sont expérimentés et diplômés. Ils peuvent continuer leur formation, progresser et acquérir de nouvelles qualifications professionnelles (bachelor, licence par exemple) ou décrocher un contrat à durée indéterminée beaucoup plus facilement."

Votre définition de l’alternance ?

« C’est un chemin d’excellence qui conduit à l’emploi. Mais c’est aussi la voie qui donne sa chance à tous ceux qui ont un projet professionnel. Qu’importe les « origines » des études antérieures. L’ETS considère que si un jeune dispose d’un projet professionnel, notre devoir est de l’aider à s’accomplir. C’est ce que nous faisons avec tous ceux qui poussent notre porte. A l’ETS, nous avons, par exemple, un étudiant en management qui vient de la filière Littéraire Option Théâtre, un bachelier scientifique qui est commercial dans le domaine des chappes liquides ou encore un jeune doté d’un Bac Pro espaces verts qui a obtenu la meilleure moyenne de l’école au BTS MUC en 2016. Les origines scolaires de nos étudiants comptent peu. Ce qui nous intéresse c’est leur avenir, leur projet professionnel. L’alternance est avant tout une histoire d’engagement. L’engagement de l’étudiant, de l’entreprise et le nôtre. »

 

« Je ne veux pas uniquement de la motivation, je veux de l’envie de la part de l’étudiant ! Une volonté ferme de réussir, de s’investir et un engagement fort dans un projet professionnel »

 

Justement comment se concrétise votre engagement auprès de l’étudiant ?

« L’ETS fournit une véritable formation terrain. Nous articulons la formation théorique de l’Education Nationale autour de la formation pratique, issue de l’expérience professionnelle des étudiants. Si le jeune est motivé pour mener à bien son projet professionnel, nous, l’ETS, nous mettons tout en œuvre pour l’aider. Nous recherchons une entreprise avec lui, pour lui et nous lui faisons profiter du réseau de professionnels qui nous font déjà confiance. Nous mettons également à disposition de l’étudiant, une formation à la prospection. En somme, nous lui apprenons à prospecter, à décrocher un entretien et un emploi. J’organise aussi des rencontres entreprises-étudiants au sein de l’ETS ; qui concrètement ont pour objectif l’embauche sous contrat de professionnalisation d’un jeune de l’école. Lorsque l’étudiant est en entreprise, nous, l’équipe pédagogique de l’ETS, effectuons un véritable suivi. Nous allons régulièrement sur le terrain pour vérifier que la formation professionnelle se passe bien et garder contact avec lui, toujours dans cet esprit d’accompagnement »

Quels sont vos critères d’admission pour la formation en alternance ?

« Il y a deux éléments primordiaux :

  • Un projet professionnel. Lors de l’entretien de sélection, je souhaite que le jeune puisse répondre à cette question : Que serez-vous dans 5 ans ? L’idée est qu’il se projette dans son avenir professionnel. Même si les choses évoluent et ne peuvent pas nécessairement se définir 5 ans à l’avance, c’est un point important pour juger l’avancée de la réflexion quant à sa carrière professionnelle.
  • Une personnalité affirmée et une certaine maturité. Pourquoi ? Le contrat de professionnalisation amène vers l’embauche. Il faut donc un jeune prêt à entrer dans la vie active avec tout ce que cela implique. Par exemple, on considère que le recrutement se fait sur les 5 premières minutes. On se base sur des impressions immédiates puis par la suite on vérifie que ces impressions sont exactes. Alors plus l’étudiant sera percutant, sûr de lui et de son projet, plus il aura de chance d’être recruté."